Category: Rédaction web

Découvrez dans cette page, tous les articles du blog d’Edit-Place de la catégorie Rédaction web.

Le top 3 des bonnes résolutions du freelance

Le 31 décembre, entre les petits fours, le chocolat et le Champagne, vous faites un bilan sur l’année passée et soudainement, un sursaut de conscience vous prend. Demain, c’est janvier, avec son lot de « bonnes » résolutions et de nouveaux départs. Même si l’on est sincère pour en prendre au départ, continuer à les tenir peut s’avérer plus problématique, car elles sont souvent synonymes de changements brutaux. Le secret c’est de choisir des champs d’action simples pour plus d’efficacité. Voici nos 3 suggestions de bonnes résolutions pour cette année 2019.

1. Gérer ses priorités

Ça paraît simple dit comme ça, mais c’est la clé de la réussite. Si vous sentez que votre planning va se charger rapidement, alors soyez plutôt fourmi que cigale, et arrêtez un projet avant d’en commencer un autre. On finit par rater ses deadlines, bâcler son travail et la chaîne de production ne fonctionne plus. Gérez votre temps et vos priorités avant tout.
Ce gros projet est à rendre dans 1 mois, mais en même temps l’occasion de rédiger ces articles vous passionne beaucoup plus ? N’allez pas dans vos derniers retranchements, dites-non, et acceptez de reconnaître vos limites. Votre travail gagnera en qualité.

2. Débrancher

Un article vous donne du fil à retordre ? Vous pensez que vous ne pourrez jamais rendre cet article temps ? C’est peut-être vrai. Mais au lieu de laisser le stress vous envahir, osez prendre des moments de pause dans votre travail. Respirez, écoutez de la musique classique (reconnue pour favoriser la concentration), utilisez des huiles essentielles, allez prendre l’air… bref, faites le point. La sphère privée et professionnelle s’avère poreuse quand on est freelance et il est important, encore une fois, de savoir poser ses limites.

3. Communiquer

Un des problèmes du freelance, c’est le sentiment de solitude. Aujourd’hui ce n’est plus un fardeau, et des solutions existent pour rejoindre vos confrères : coworking, discussions via les réseaux sociaux, conférences, séminaires, etc. Entretenir une communication avec des personnes extérieures à votre activité favorise aussi votre épanouissement et vous donnera du recul. Vous voyez que vous êtes plusieurs freelances à travailler sur un même projet ? Pourquoi ne pas échanger de façon plus intime par mail et parler des difficultés que vous rencontrez sur cet article ? En voyant que vous n’êtes plus seuls, vous gagnerez en confiance, et se savoir épaulé vous aidera à garder le moral.

Et vous, quelles sont vos bonnes résolutions cette année ?

Read More
La liste de Noël du traducteur

Ça y est, le mois de décembre est là, avec son lot de frimas. C’est également la période des fêtes, et pour beaucoup d’entre nous, Noël ! Comme chaque année, le père Noël et ses petits elfes travaillent d’arrache-pied pour nous offrir les plus beaux cadeaux. Le monde de la traduction n’échappe pas à la règle, et si vous ne savez pas quoi lui demander cette année, suivez le guide ci-dessous.

Un bel agenda

Deadlines, rendez-vous, réunions, conférences… Les journées d’un traducteur sont bien remplies. Demandez un agenda pour noter les choses importantes de votre quotidien.

 

Un beau stylo

Rien de mieux qu’un beau stylo pour accompagner l’agenda que vous aurez reçu ! Prendre des notes n’aura jamais été aussi plaisant.

 

Translation Matters de Jost Zetzsche

Cet ouvrage sur le monde de la traduction à l’heure de la transformation numérique est un must à avoir dans votre bibliothèque. Un traducteur bien armé est un traducteur avisé !

 

Guide Anglais-Français de la Traduction par René Meertens

La bible du traducteur UK<FR. Un outil indispensable pour vos textes, que vous soyez débutants ou confirmés.

Un siège de bureau ergonomique

Eh oui, un bon siège est presque l’accessoire ultime pour le traducteur freelance. Un beau cadeau, pratique, qui va rendre les journées du traducteur bien plus confortables. Surtout si on choisit un modèle avec des billes massantes dans le dos !

 

Abonnement à la salle de sport

La traduction est un monde fabuleux, mais il a tendance à vouloir garder le traducteur pour lui uniquement. Heures supplémentaires, pause-déj’ raccourcie, reprises de texte… demandez un abonnement à la salle de sport pour souffler un peu et prendre du recul sur vos traductions.

 

Casque anti bruit

Votre famille vous trouve souvent haletant, les mains plaquées sur les oreilles, le regard fou comme si votre vie en dépendait ? Qu’ils ne s’inquiètent pas ! Une traduction compliquée demande beaucoup de concentration, donc de silence, et pourquoi pas d’un casque anti-bruit.

Auriez-vous d’autres choses à ajouter sur la liste ?

Joyeuses fêtes de fin d’années !

Read More
Ecrire pour faire peur ? Les bons conseils

« Les yeux du Comte s’allumèrent comme des braises et il dit : “Écoutez-les donc, ces enfants de la nuit. N’est-ce pas la plus belle des musiques… ? »

Cet extrait du roman de Bram Stoker « Dracula » est parfait pour nous faire frissonner en cette période sombre de l’année. La peur, c’est ce sentiment effroyable qui nous prend d’un coup, un spasme qui nous secoue et dont le seul souvenir nous donne des sueurs froides. Certains auteurs l’ont bien compris et sont particulièrement doués pour nous faire dresser les cheveux sur la tête. Tour d’horizon des différentes techniques utilisées par ces derniers pour nous effrayer !

Les contes pour enfants

Une forêt, un secret, une transgression et des orphelins… voilà la recette magique de l’épouvante des contes pour enfants des frères Grimm et de Charles Perrault. S’inspirant à l’origine de légendes urbaines, de mythes ou de folklore, les auteurs ont su savamment remanier ces contes qui reflètent les structures de la psyché humaine et nous renvoient à nos peurs primaires.

Les romans gothiques

Un peu plus tard au XIXe siècle, se développe le roman gothique, qui est un genre à l’origine de la littérature d’épouvante, et qui mènera plus tard au genre fantastique. Edgar Allan Poe ou Mary Shelley en sont de formidables exemples. Les œuvres gothiques sont souvent structurées de façon similaire : un décor naturel (le château hanté, la crypte, la prison, le cimetière), un personnage torturé (la jeune femme en détresse, le maudit, le vampire, le monstre) et une situation désespérée (un pacte avec le diable, la torture, un événement du passé qui revient hanter le personnage principal).

Les romans d’épouvante

Au XXe siècle, des auteurs apportent un nouveau souffle aux romans d’épouvante et révolutionnent le genre : Ira Levin et son « Rosemary’s baby » ou Anne Rice avec « Entretien avec un vampire », sans oublier le maître en la matière, Stephen King. Pourquoi un tel succès ? Les écrivains de l’horreur vont là où nul autre n’ose s’aventurer, dans un monde où l’étrange et l’inconnu sont les plus puissants. En abolissant les barrières et les structures mentales acquises en devenant adultes, ces créateurs de la peur nous poussent dans nos retranchements et font ressurgir nos phobies d’enfant, enfouies au plus profond de nous/qui dormaient jusque là paisiblement.

Lire est un moyen de surmonter nos peurs. En tournant les pages, nous sommes en sécurité, contrairement aux personnages du roman dont nous découvrons l’histoire effroyable.

Et vous, quel roman vous a fait le plus frissonner ?

Read More
Coquilles, faute d’orthographe et correcteurs automatiques

Dans un monde où on utilise plus souvent nos doigts que nos cordes vocales pour communiquer, la recrudescence des coquilles ne doit pas être prise à la légère. Avez-vous déjà pris le temps de vous interroger sur la définition d’une coquille ? Voir s’il est vraiment super gravissime d’en commettre de temps à autre ?

 

Coquilles, une définition

Lointaine cousine de la faute de ponctuation ou de l’erreur grammaticale, la coquille ne doit pas non plus être confondue avec la faute d’orthographe.
Les Anglais appellent les coquilles des “typos” de l’expression “typographical error”. Il s’agirait donc d’une erreur typographique commise, par définition en tapant sur un clavier. Si vous ratez une concordance des tant où vous emmêlez les pinceaux avec les homophones, vous êtes coupable de délit de grammaire (vous l’avez repérée ?). Si une virgule est venue se glisser, au mauvais endroit, vous relevez du tribunal de la ponctuation (et celle-ci ?).
Les erreurs qui viennent de votre cerveau et non de vos doigts sur le clavier sont bien des fautes d’orthographe et non des coquilles. Si vous mettez deux P à apercevoir sur votre téléphone, il y a de grandes chances que vous fassiez de même à l’écrit. Commencez donc à vous apercevoir qu’apercevoir ne prend qu’un P et cesser de blâmer votre annulaire droit !

 

C’est pas moi, c’est mon cerveau

Parmi les vraies coquilles, on peut penser aux doubles espaces, aux lettes oubliées aux lettres caPitales en milieu de mots… Que celui qui n’a jamais péché nous jette la première pierre et nous avons tous, un jour ou l’autre, envoyé un e-mail coupable. En général, on fait des coquilles quand notre cerveau travaille plus vite que nos mains. Certaines tâches considérées comme mineures (mettre les lettres dans le bon ordre) sont alors reléguées au second plan et l’énergie consacrée à un objectif dit « majeur » : organiser des idées complexes dans des phrases logiques. Cette parenthèse jamais fermée ne fait pas de vous un idiot (bien au contraire) mais prenez toujours le temps de vous relire avec de cliquer sur ENVOYER.

Coquilles et correcteurs orthographiques

A l’ère des doigts potelés sur des minuscules claviers et des correcteurs automatiques, on peut se demander si la technologie ne va faire disparaître le travail des éditeurs de texte et des correcteurs ? Aujourd’hui, les “autocorrect” ne détectent pas toutes les erreurs, et loin de là.
Même si les doubles espaces dans un SMS à propos d’une liste de courses n’ont jamais tué personne, certaines coquilles peuvent vous coûter cher et votre correcteur orthographique n’y pourra rien. Une coquille dans votre nom de famille quand vous réservez un billet d’avion sur une compagnie low cost peut doubler le prix de vos vacances ! Connaissez-vous l’histoire du trait d’union le plus cher de l’Histoire ? En 1962, un trait d’union au lieu d’un sous-tiret dans un bout de code et la fusée Mariner A de la NASA explose en plein vol. 80 millions de dollar partis en fumée.

 

Malgré leur apparente efficacité, les correcteurs orthographiques ne remplacent pas une bonne relecture de vos contenus : email, article de blog, contenu SEO, descriptifs produits ou même votre propre nom ! Après tout, d’après Microsoft, la touche retour arrière est la troisième la plus utilisée des claviers !

Read More
Missions de correction sur ContentPlace – Infos & Conseils

Depuis la sortie de ContentPlace, beaucoup de choses ont évolué et un des points ayant suscité le plus de questions concerne le système de notation et de commentaires pour les missions de correction. Vous trouverez dans cet email infos et conseils !

À noter : ces éléments concernent uniquement les missions de correction et non l’évaluation des articles test.

1. La note et le commentaire du correcteur sont visibles par tous les acteurs du projet : le rédacteur / le traducteur et le(s) chef(s) de projet

Assurez-vous que vos retours soient constructifs et respectueux.

2. Le système de notation en étoiles fonctionne de la manière suivante :

⭐⭐⭐⭐⭐
Le brief a été respecté, le style est bon et seules quelques coquilles et fautes de grammaire ont été rectifiées.

⭐⭐⭐⭐
Le brief a été respecté. Cependant, quelques fautes de syntaxe / style / grammaire et/ou orthographe ont été corrigées.

⭐⭐⭐
Le brief n’a pas été totalement respecté. Plusieurs fautes de syntaxe et/ou grammaire et/ou orthographe ont été corrigées, le style a été retravaillé.

⭐⭐
Le brief n’est pas toujours respecté. De nombreuses fautes de syntaxe et/ou grammaire et/ou orthographe ont été corrigées, le style a été retravaillé.


Le brief n’est pas du tout respecté. De nombreuses fautes (syntaxe et/ou grammaire et/ou orthographe) ont été corrigées, le style a été retravaillé  et tout ou partie de l’article a été réécrit.

Pour les deux derniers cas (1 et 2 étoiles), vous pouvez utiliser la fonctionnalité de demande de reprise. Pensez également à alerter votre chef de projet.

3. Les commentaires doivent être constructifs, objectifs et respectueux. Succincts, ils doivent toutefois couvrir les points les plus importants.

Merci d’inclure les points suivants dans vos commentaires (à adapter en fonction de l’article que vous corrigez).

– Les problèmes récurrents. En les soulignant, vous permettez au rédacteur de s’améliorer et d’éviter de répéter les mêmes erreurs dans ses prochaines livraisons. Par exemple : « La différence entre ‘quelque’ et ‘quel que’ / dans ce contexte, vous devriez utilisez le second. »

– Le manquement principal. Par exemple : « Le brief n’a pas été respecté, avec des phrases plus courtes le texte serait plus rythmé et agréable à lire. »

– Un retour constructif d’ordre général. Par exemple : « Pensez à diversifier votre vocabulaire et à employer des synonymes pour éviter les répétitions. »

– Un élément positif. Par exemple : « Super article, très agréable à lire ».

Merci de ne pas mentionner les éléments ci-dessous dans votre commentaire :

– Une opinion subjective et personnelle. Par exemple « je n’aime pas ce texte. »

– Des décisions qui sont de la responsabilité du Chef de Projet. Par exemple « je pense que cette personne devrait être retirée du projet et bannie de la plateforme. »

– Une liste exhaustive des fautes et des coquilles. Par exemple « J’ai remplacé joli par magnifique, ajouté une virgule après jardin dans la troisième phrase ». Ce niveau de détail n’est pas nécessaire.

– Des questions adressées au Chef de Projet. Par exemple « Pouvez-vous demander au correcteur de reprendre cet article ? » ou « Pouvez-vous m’assigner un différent lot la semaine prochaine ? » ou « Est-ce autorisé dans le brief ? ». Contactez directement votre Chef de Projet par email.

Si vous avez des questions à propos de ces instructions, n’hésitez pas à contacter votre Chef de Projet.

Merci !
Toute l’équipe ContentPlace

Read More
Les 10 choses qu’un Chef de Projet aime chez un freelance

Uniquement virtuelle, la relation entre un rédacteur freelance et un chef de projet éditorial n’en est pas moins complexe et passionnante. Même si chaque chef de projet est unique et tous sont différents, certaines choses sont immuables et appréciées universellement ! Pas la peine de leur offrir des fleurs ou de les couvrir de chocolats (quoique…) : suivre ces 10 conseils suffit à les rendre heureux !

infographie 10 choses aime freelance

Read More
Mémoire de traduction – Top 3 des logiciels
40% c’est le nombre d’expressions répétées plusieurs fois dans vos contenus marketing. 40% c’est aussi le temps que peut vous faire gagner un logiciel de traduction assistée et leur option de mémoire de traduction !

Read More